reception
reception

Waimangu volcanic valley

4e jour de l’aventure, et nous descendons vers le centre de l’île du Nord, Rotorua puis Taupo et enfin, la vallée volcanique de Waimangu. La magie opère.

Petit point explicatif : La région de Rotorua-Taupo se trouve sur la ligne de feu du Pacifique qui marque la limite entre la plaque tectonique pacifique et la plaque indo-australienne. C’est donc une vraie zone volcanique.

Le 10 juin 1886, le mont Tarawera, volcan faussement endormi, entre en éruption et une ligne de cratères se forme en parallèle. Destruction totale de la faune et de la flore dans toute la région alentour. Toute la végétation actuelle a repoussé depuis cette époque. La forêt indigène locale est donc le seul exemple, en Nouvelle-Zélande, d’un écosystème en train de se rétablir dans un lieu ayant subi une totale dévastation due à une éruption volcanique. Et la vallée du Waimangu, qui s’est formée le long des cratères jusqu’au mont Tarawera, est le seul système hydrothermal au monde pour lequel on peut établir la date exacte du début d’activité.

Petite visite interactive : Vous voyez « Jurassik Park » ? Et bien nous y sommes… sans les dinosaures évidemment…

Nous commençons par le Cratère du Sud et le lac d’Émeraude

Pour descendre vers l’Écho Crater et le lac Frying Pan, le plus grand lac d’eau chaude du monde (3,8 ha). La température y est de 55 °C. L’eau du lac est acide. Le gaz carbonique et l’hydrogène sulfuré font des bulles qui remontent et les vapeurs font une sorte de danse à la surface.

En continuant la ballade, nous suivons un cours d’eau dû au débordement du Lac Frying Pan. Le long de ses berges, le ruisseau forme des dépôts qui contiennent des minéraux. Des algues bleues et vertes viennent se greffer aux dépôts donnant par le mélange les couleurs de l’arc-en-ciel.

Tout le long du chemin, nous tombons sur des petites sources bouillonnantes de taille et de forme différentes.

Ainsi que sur des cratères aux noms évocateurs : Black Crater, Fairy Crater et l’Inferno Crater.

Nous finissons la visite sur deux « Terrasses ». La première, la terrasse de Marbre, blanche et jaune, est constituée de dépôts de silice formés avec le temps en couche successive. L’eau, riche en silice, provient d’une grande source chaude à proximité. L’eau en sort à 97 °C et se répand vers la terrasse en débordement peu épais.

La deuxième est la terrasse Warbrick. C’est un ensemble de plates-formes en silice multicolore de formation rapide.

Nous aurions dû pouvoir aller jusqu’au lac Rotomahana, au pied du mont Tarawera, mais la fin du parcours était malheureusement inondé. Alors, retour en bus au point de départ !

J’espère que vous avez apprécié la visite. Nous, oui !!!

, , ,

Abonnez-vous !

Recevez les derniers articles du blog directement dans votre boîte mail ou sur votre réseau social préféré !

reception

11 Réponses pour “Waimangu volcanic valley”

  1. Besset 12/01/2012 à 22:00 # Répondre

    Magnifique! Vous devez vous régalez. Ici on se caille les miches, ça y est! Pour ma part la semaine à été bonne. Ce week end le Stade reçoit clermont donc hop au Stadium! Ba ouais faut bien qu’on vous décrivent nos quotidiens excitants après que vous nous ayez fait part de ces belles découvertes…. Des bisous.

  2. Numa 12/01/2012 à 23:41 # Répondre

    C’est vraiment magnifique, quelle puissance! Vous avez fait cette belle rando en indépendants ou vous étiez dans un groupe?

    • Cilou 12/03/2012 à 20:31 # Répondre

      On était seuls mais le chemin bien tracé pour qu’on n’aille pas se jeter dans un geyser…donc mi-mi…De toute façon, on ne fait pas de truc organisé, ça coûte trop cher! des bises poulette

  3. lolo 12/03/2012 à 19:07 # Répondre

    C’est vrai que c’est tout simplement magique!

  4. Lashoot 12/04/2012 à 21:57 # Répondre

    L’eau à l’air d’être à bonne température…On vous envie ! Paysage époustouflant effectivement. Quant aux dinausures, on tente de les réintroduires…Apparemment ils ont déjà relaché une femelle kéligosaure et un mâle célinocus dans les environs…gaffe ! ‘sont pas easy ces bestiaux !!! On vous espère en bonne forme tout de même. Des bises et à très vite !!!

  5. Vince 12/05/2012 à 01:52 # Répondre

    Très intéressant cette petite visite, vous avez pas trempé un doigt dans la « Poêle à frire » juste pour test et dire un jour « JE L’AI FAIT! »???
    Espérons que le Mont Tarawera ne se réveille pas pendant vos pérégrinations! tu me diras, ça ferait de super tofs :)

    Bonne balade et pleins de bises!

    ps: dommage qu’il n’y ait pas de dinosaure, ça aurait aussi fait de sacrées photos…

    • Minorities Report 12/05/2012 à 11:36 # Répondre

      En fait on a des tofs de dinosaures, mais on peut pas les mettre sur le blog, c’est top exclu!

      • besset 12/06/2012 à 09:31 # Répondre

        tu as confondre avec mon vît….. Mouarrrrffffff

  6. Catherine DAVID 12/08/2012 à 23:40 # Répondre

    La suite, la suite…… Vite envoyez nous encore des images de beaux paysages.
    Ici c’est la misère : on voit tout en gris, il pleut, il fait froid. Y’en a marre. Si ça continue comme ça je prend un billet et j’arrive !! Mais non Kelig, rassure toi je déc…..
    On pense très fort à vous. Eclatez vous les loulous.
    Bisous.

Laisser un commentaire