reception
reception

Phongsaly

Il y a une chose qu’on apprend vite ici, c’est la patience. Il y a quelques grands axes routiers bitumés mais le reste du réseau est fait de pistes en plus ou moins bon état. Les bus sont donc très lents, surtout dans le Nord du pays, très montagneux. Les conducteurs font souvent des pauses pour charger ou décharger des choses ou des gens, pour changer une roue, pauses clopes, pipi, achats divers et variés le long de la route, mais tout ça, dans la bonne humeur évidemment!!!

De Oudomxay, nous débarquons à Phongsaly après neuf heures de piste. Avec plusieurs autres voyageurs, nous cherchons une chambre pour la nuit. Pas de bol, la ville est assaillie de touristes chinois et il ne reste plus rien pour nous… Nous trouvons finalement un grand placard de 4 lits que nous partagerons avec trois jeunes rencontrés dans le bus. Après ce passage un peu fatigant, on se demande pourquoi on est venu dans cette ville. Quelle était notre motivation déjà?…Après une bière et un dîner, un allemand nous dit qu’il revient d’un trek génial dans la jungle, un vrai éco-trek dans les règles. Et bien voilà notre motivation!!! Le lendemain, direction l’office de tourisme gouvernementale pour négocier un trek de 3 jours et 2 nuits à travers des villages Akha perdus dans la jungle. Magnifique expérience!

En rentrant de notre rando, même problème de place dans les guesthouses… Mais cette fois, c’est une compétition sportive entre les étudiants de plusieurs provinces qui mobilise la ville. Damn it!!! C’est l’hôtesse de l’office du tourisme qui nous sauvera de notre nuit dehors. Elle trouve par téléphone un petit placard dans une guesthouse avec fenêtre, toilettes et eau froide sur le palier. On va pouvoir enfin se laver…Et du balcon, on voit les nouveaux arrivants se faire refouler de partout. On tente l’entraide mais certains dormiront dans la rue…

Phongsaly aura surtout été un grand lieu de rencontre avec d’autres voyageurs. On a reçu de nombreux conseils et astuces pour la suite de notre voyage, des noms à contacter, quelques endroits où aller. On a aussi trouvé notre troisième larron pour le trek, autour d’une bière. On a aussi appris à faire nos courses au marché et en laotien. C’est vraiment pas une chose évidente de prime abord! Savoir ce qui est bon et pratique, qui n’arrache pas la bouche et qui ne ressemble pas à du rat…Pour nous ce sera : poulet BBQ, riz collant, légumes en salade ( spicy, spicy…) et des trucs sucrés (on ne sait pas toujours ce qu’on mange, mais bon…c’est la découverte).

En moins d’une semaine, on se rend compte que parler un laotien basique, savoir compter, est plus aisé qu’en vietnamien. La communication passe définitivement mieux ici…

, ,

Abonnez-vous !

Recevez les derniers articles du blog directement dans votre boîte mail ou sur votre réseau social préféré !

reception

1 Réponse pour “Phongsaly”

  1. papamomo 03/23/2013 à 16:52 # Répondre

    Enfin la belle aventure, celle dont tout trekeur rêve! Avec vous voyageurs comblés par vos rencontres dans un pays chaleureux!
    Continuez à nous communiquer votre enthousiasme et à nous envoyer vos sourires!

Laisser un commentaire