reception
reception

28 jours au Myanmar

Un petit mois après notre départ pour le Myanmar, nous revoilà en transit à Bangkok avant d’embarquer pour le Bangladesh. On a laissé derrière nous un pays magnifique peuplé des gens les plus souriants d’Asie du Sud-Est.

Hors-saison

Quand on a vu le temps pluvieux qui nous attendait en descendant de l’avion à Yangon, on a eu peur que tout notre séjour birman ne se fasse sous la flotte. Mais même à cette période de l’année qui correspond normalement à la saison des pluies, on a été très peu embêtés par la météo.

Vers la pagode, sous la pluie

L’avantage indéniable d’avoir voyagé hors saison est que nous n’avons pas rencontré beaucoup de touristes. Vu le peu d’infrastructures, on nous avait conseillé de réserver notre hôtel en avance au risque de se retrouver à la rue (c’est arrivé pendant la haute saison à Yangon). Au final, on n’a jamais eu besoin de se plier à cette contrainte.

La vie sur le lac

Quelques uns de nos proches se sont inquiétés de nous voir partir dans ce pays compte tenu des événements qui émaillent parfois l’actualité du Myanmar (voir la fin de l’article). À aucun moment nous n’avons craint pour notre sécurité. C’est peut-être même le pays où on était le plus relax par rapport à ça. Tous les birmans qu’on a rencontré ont été aimables, serviables, souriants et honnêtes. Alors évidemment, on a surtout séjourné dans des lieux touristiques et on a bien vu que ça pouvait être galère de vouloir s’enfoncer dans des zones plus reculées. Si vous suivez le parcours qu’on a fait vous vous rendrez compte qu’il est très facile de circuler tout seul au Myanmar. La seule chose que vous devrez affronter sont les longues heures de bus entre chaque ville.

 

Meditation sous cloche

Les français qui aiment farouchement leur indépendance ne s’y sont pas trompés et sont la première nationalité étrangère à visiter ce pays. Alors, si vous êtes tentez par l’aventure, foncez ! Les voyageurs qu’on a rencontré nous ont dit que le pays avait déjà énormément changé en 6 ans… Dépêchez-vous avant que les backpackers australiens (qui sont introuvables ici) ne décident de venir !

Tout simplement

Dîner aux chandelles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les prix aussi évoluent très vite et on a été très étonné de constater que les chambres d’hôtels sont bien plus chères que dans le reste de l’Asie pour un confort équivalent voire moindre. Par contre, la nourriture est délicieuse, en quantité suffisante pour rassasier des touristes affamés et pour les plus petits prix d’Asie du Sud-Est. On a ainsi avaler des soupes sur le marché à 1$ pour 2 bols.

Actualités birmanes

Mais toutes ces réjouissances touristiques ne doivent pas nous faire oublier que dans ce pays en pleine transformation il se passe aussi des choses horribles qui passent parfois à la trappe des actualités internationales. D’autant plus quand ça ne cadre pas avec le rôle de « sainte démocrate » que l’Occident souhaite donner à Aung San Suu Kyi, ancienne opposante emblématique à la junte militaire, aujourd’hui députée. Voici quelques liens pour en savoir plus sur les deux événements majeurs qui concernent le pays (un grand merci à Sarah et Jean pour ces liens) :

Sur les Rohingya, la minorité ethnique persécutée dans le sud-ouest du Myanmar (TV5 Monde, IRIN, Le Monde). Le communiqué tardif d’Aung San Suu Kyi sur ce problème.

Sur les tensions entre bouddhistes et musulmans (RFI, Le Courrier International).

Supplément

On l’a trouvé dans les rues de Bagan. Il avait très envie d’être dans le supplément cochon spécial Myanmar. Mais au dernier moment, il a paniqué.

Pas facile d'être un cochon

Il tient malgré tout à remercier sa famille qui l’a toujours soutenue pour devenir un bon cochon.

,

Abonnez-vous !

Recevez les derniers articles du blog directement dans votre boîte mail ou sur votre réseau social préféré !

reception

4 Réponses pour “28 jours au Myanmar”

  1. mamcalou 07/20/2013 à 02:02 # Répondre

    merci pour tous vos reportages sur la Birmanie. Je me suis régalée.
    C’est clair, même les plus beaux clichés ne peuvent nous faire oublier le quotidien de ces peuples…Kélig, indéniablement, tu as du Négoporc dans les veines! bisous

  2. LE MEUR 07/21/2013 à 01:27 # Répondre

    C0UC0U suiv0ns v0s aventures , merci p0ur les p0ht0s ( plus de lettre 0 sur le clavier du mac…)
    V0us n0us faites rever avec v0tre super périple et v0us n0us d0nnez des idées p0ur la suite,
    b0nne r0ute

  3. besset 07/21/2013 à 04:56 # Répondre

    tete de lard????

    • Numa 07/22/2013 à 21:45 # Répondre

      Comme tu es maigre mon frère!

Laisser un commentaire